Interview de Vincent Skowera, fondateur d’Happy Ingredients Company

Temps de lecture : 3 min 21

Innovation et créativité

Vincent Skowera a accepté de répondre à quelques questions. Il nous explique sa vision et son engagement auprès des producteurs.

Happy Ingredient Company est une entreprise spécialisée dans l’ingrédient naturel d’origine végétale. Créée en avril 2018 par Vincent Skowera, elle est localisée à Ancenis (44) et emploie déjà 4 personnes.

Vincent, quel est votre parcours ?

De formation scientifique, j’ai exercé des missions très variées dans des grands groupes évoluant dans l’ingrédient (Cargill, Danisco, Dairy Gold, Plantex).
Au début de ma carrière, j’ai travaillé sur la sélection de souches bactériennes impliquées dans le développement aromatique de fromages. Puis, j’ai créé et managé un laboratoire d’analyses. Après avoir développé de nouveaux process fromagers, notamment dans le cadre de la mise au point de poudres et d’arômes, je me suis orienté vers un poste stratégique et commercial. Par la suite, j’ai évolué vers des fonctions de direction dans le monde des ingrédients laitiers et dans celui des extraits de plantes, domaine qui m’a toujours intéressé.

De nature passionné, j’aime par-dessus tout apprendre et découvrir de nouvelles choses, vivre de nouvelles expériences et m’enrichir au contact des gens qui m’entourent.

Pourquoi vous êtes-vous lancé dans l’entreprenariat ?

J’avais réellement envie de donner un sens à ma carrière et à ma vie. Créer Happy Ingredients Compagny m’a apporté ce sens, pour 2 raisons essentielles :

  • Etant passionné de botanique, de biodiversité et de variétés anciennes, je voulais créer une société qui lie mes passions et mon expérience de l’ingrédient.
  • Par ailleurs, l’humain est au centre de notre activité, du fournisseur jusqu’au consommateur final, en passant évidemment par le client et les membres de l’équipe Happy Ingredients. Cette philosophie me tient réellement à coeur.

En quoi l’approche d’Happy Ingredients Company est-elle innovante ?

Happy Ingredients Compagny source l’ensemble des ingrédients mis à disposition dans son catalogue. Nous nous rendons sur place, dans les plantations, sur les lieux de production, afin de bien connaître nos interlocuteurs et leurs produits. Nous mettons en place des relations privilégiées avec nos fournisseurs, et nous pouvons aussi les accompagner dans l’amélioration de leurs process et produits, l’identification de nouveaux axes de développement, la valorisation de leur travail.

Nous avons un fort engagement envers nos fournisseurs, celui de mettre en place des relations de travail pérennes et de payer les marchandises au juste prix, et non à prix sacrifié.
Cette démarche est aussi vraie avec nos clients : nous souhaitons les aider en leur apportant des solutions novatrices et les accompagnant lors du développement de nouveaux produits.

Quelles sont les ingrédients présents dans votre catalogue ?

Notre catalogue contient plus de 200 ingrédients. Nous commercialisons des matières premières végétales conventionnelles ou biologiques : poudres de fruits et de légumes, plantes, épices et aromates, huiles essentielles. Nous pouvons fournir nos clients en gousses de vanille, acérola, poivre, guarana, curcuma, café, maqui. Le monde du végétal est très riche et ouvre de nombreuses possibilités.
Nos clients évoluent dans l’agroalimentaire, le nutraceutique, l’alimentation animale, et la cosmétique.

Selon vous, quelles seront les tendances ingrédients de demain ?

Je crois beaucoup au retour du naturel, des ingrédients non transformés et proches de leur état initial. La nature recèle un énorme potentiel, qui est loin d’être exploré à sa juste valeur.
Je suis également convaincu par le retour des variétés anciennes, disparues suite à l’intensification de l’agriculture dans les années 50. Elles possédaient des vertus nutritionnelles très intéressantes et  de meilleures résistances aux maladies. Elles étaient également adaptées à leur terroir d’origine. Aujourd’hui, il y a un vrai retour de ces variétés. Je m’engage dans ce sens, à titre personnel et associatif. Je suis en effet convaincu que la biodiversité agricole est une richesse qu’on ne doit pas sacrifier au détriment du profit et de la rentabilité.

Les coproduits représentent aussi un extraordinaire potentiel, et je reste persuadé que cette prochaine décennie va faire naître de nombreux ingrédients à forte valeur ajoutée issus des déchets. Happy Ingredients Compagny travaille d’ailleurs sur de nombreux développements dans ce domaine.

Enfin, nous allons continuer de découvrir de nouveaux ingrédients issus de contrées lointaines, et caractérisés par leur potentiel nutritionnel. Dans ce domaine, je pense que la baie de Maqui (Aristotelia chilensis)1 pourrait être le prochain fruit actif tendance. Son pouvoir antioxydant est phénoménal (Indice ORAC2 de 27 600). Il est lié à ses teneurs très élevées en anthocyanes et en polyphénols. Elle contient également des vitamines A et C ainsi que du potassium, du fer et du calcium. Elle pousse en Patagonie sur des petits arbres. Traditionnellement utilisée dans des préparations médicinales contre la fièvre et la diarrhée, elle aurait aussi des bénéfices dans de nombreux domaines (action contre le stress oxydatif et effet anti-inflammatoire, circulation sanguine, métabolisme des lipides et des glucides, vision…).

Comment voyez-vous évoluer votre métier ?

Nous avons comme ambition de proposer des offres globales qui intègrent certes les ingrédients, mais aussi des solutions plus élaborées (transformation, packaging, …).
Nous souhaitons également nous diriger vers le clean label, le bio, et les ingrédients sans supports et ni additifs.
Je souhaite enfin remettre des variétés anciennes au goût du jour en travaillant notamment avec des semenciers et des agriculteurs partenaires.

Vincent Skowera et son équipe seront présents au Vitafoods, à Genève, du 7 au 9 mai, stand F210.

  1.  Selon le registre Novel Food de l’EFSA, le maqui était utilisé uniquement en tant que complément alimentaire avant le 15 mai 1997. Toute autre utilisation alimentaire de ce produit doit être autorisée conformément au règlement sur les nouveaux aliments.
  2. Oxygen Radical Absorbance Capacity